top of page

Yoga en dehors du tapis


On me demande souvent si je fais du yoga en plus de mes cours (pense-t-on à tort qu'un prof pratique en donnant un cours ?). On pourrait croire que j'en pratique souvent, que j'ai une routine bien-être bien régulière. Pour être tout à fait honnête, je ne pratique pas énormément de "yoga" en tant que asana, c'est un dire à faire des postures sur un tapis. Je dirai en moyenne 1 fois par semaine... Par contre quand je m'y mets, j'aime prendre le temps et ne me dédier qu'à ça. En fait j'aime pratiquer quand j'en ai envi, quand j'en ressens le besoin ou quand l'environnement s'y prête.


yoga méditation assise au soleil

A côté de ça, je ne fais pas rien. En ce moment, j'aime plutôt faire du sport quand j'ai le temps et l'énergie, ou marcher. Je lis, j'écris, j'apprends une nouvelle langue, je cuisine, je m'inspire sur les réseaux sociaux... Et ça me convient. Et je fais aussi du yoga dans ma vie quotidienne, mais qui ne ressemble pas vraiment à des asanas. En effet, les postures ne représentent qu'une partie de la pratique du yoga. C'est la plus connue, certes, et l'une des premières par laquelle on commence, mais ce n'est pas tout ! Je vous parle ici des autres manière dont je pratique le yoga, à savoir la conscience de son corps, de son esprit et de son âme, et comment je l'ai intégré dans mon quotidien.


Je fais de la relaxation ou du yoga nidra


J'avoue que quand je rentre du travail, je suis parfois très fatiguée, lessivée, j'ai faim et j'ai envie de me poser. Je fais donc de la relaxation. Savasana, vous savez, la dernière posture des cours de yoga ? Je me relâche, je me repose et je me régénère. Ça dure 5 à 10 minutes pas plus. Quand je sens que je suis stressée, je peux faire une séance de yoga nidra, le yoga du sommeil, avec une vidéo Youtube.


Je m'écoute et respecte mon rythme


En lien avec le point précédent, j'écoute mes besoins et mon niveau d'énergie. Je ne me force pas à faire une séance intense si je n'en ai pas la force ni la vitalité. Je respecte aussi les phases de mon cycle menstruel. J'ai conscience qu'il peut être critique de distinguer la motivation/flemme de la fatigue, et que bouger peut nous donner parfois plus d'énergie, c'est vrai. Le tout est de trouver le bon équilibre pour ne pas s'épuiser davantage.


Je marche


Quand j'ai besoin de prendre l'air, de me changer les idées ou de bouger en douceur, je vais m'aérer et marcher, si possible dans la nature, soit en silence, soit en écoutant un podcast. J'essaye d'être attentive aux choses qui se passent autour de moi et dans ma tête. J'essaye de rester dans l'instant présent, même si parfois je me laisser aussi rêver ou imaginer le futur.


marche méditative seule en nature arbre pin provence

Je prévoir du temps seule avec moi-même


En lien avec le point précédent, j'aime prévoir des moments avec moi-même, ou plutôt ne rien prévoir, et me laisser guider par mes envies. Je prends le temps. Je me découvre et m'accepte.


Je fais des pauses et je m'étire


Quand je suis prise par une activité ou un journée intense, j'essaye de prendre le temps de faire des pauses pour me recharger et prendre du recul sur ce que j'ai déjà fait. Si j'étais dans une posture assise prolongée, je m'étire et fait quelques mouvements.


J'apprends


Dans des livres, dans des vidéos, dans des podcasts, dans des formations... Je me nourris de savoirs et de découvertes. J'apprends aussi une nouvelle langue, l'Hindi, ce qui me plonge encore plus dans la culture indienne et bouscule ma vérité.


Je respecte le vivant


Je respecte au maximum la nature, les arbres, l'environnement, le rythme des saisons, les autres êtres humains, en plus de moi-même, et les animaux. J'essaye de l'incarner pleinement au quotidien, de manger le moins d'animaux possibles, de ne plus tuer un insecte juste parce qu'il est chez moi (je pars de loin en tant qu'arachnophobe).


Je me contente de ce que j'ai


Je me contente de peu et de choses simples.


Je chante et je prie


C'est une forme de méditation très puissante et importante pour moi. Savoir que je suis aimée par un dieu, animée par une âme au delà de mon corps physique et que l'Univers me porte. On peut prier un dieu mais également la vie en générale. En chantant, je laisse le son et la musique me traverser et me guérir.


honorer le levé du soleil joie émerveillement provence

Je pourrais rajouter l'émerveillement, le souffle de la respiration, la méditation, l'honnêteté, le contentement... Toutes ces aspects qui sont primordiales dans la vie d'un yogi.

De manière générale, je fais ce que j'aime, ce qui me ressemble et je prends soin de moi. Je fais ce qui me porte et me libère. N'est-ce pas cela la finalité du yoga ? ;)



Avertissement : cet article n'est pas exclusif et n'a pas pour but de vous faire culpabiliser si vous ne faites pas ça. Je suis loin d'être parfaite et de faire ça tous les jours. J'essaye de les mettre en place petit à petit dans ma vie, et l'idée de vous le partager pour vous donner des idées plutôt que de vous sentir obligés de faire pareil. L'important est d'apprécier le chemin, soit tous les petits changements et améliorations qu'on met en place et qu'on honore, plutôt que de chercher la perfection.


Portez vous bien_

57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page